Lorenzo CROCE

Né en 1986 à Genève, Lorenzo CROCE a entrepris ses études de droit à l’Université de Genève où il a obtenu un Bachelor en droit puis un Master en droit économique en septembre 2007.

Admis au Barreau de Genève la même année, il a effectué son stage d’avocat au sein d’une étude de la place ainsi qu’auprès de la Chambre commerciale du Tribunal de première instance.

Il a obtenu son brevet d’avocat en 2010 (1er brevet) puis a rejoint l’Etude de Me Franco N. CROCE. En janvier 2011, Franco N. CROCE, Manuela ROBUTTI-CROCE et Lorenzo CROCE se sont associés pour créer CROCE & Associés SA.

En mai 2011, Lorenzo CROCE a été admis avec une bourse à l’Université de New York où il a obtenu un LL.M. en Droit des affaires l’année suivante. Il détient également un LL.M. en Droit maritime de l’Université de Singapour (2012).

Lorenzo CROCE possède encore le Certificate and Diploma in International Trust Management de la Society of Trust and Estate Practitioners, le STEP Certificate in Foundations (2014), le STEP Advanced Certificate in Family Business Advising (2016), le STEP Advanced Certificate in UK Tax for International Clients (2017) et le STEP Advanced Certificate in Trust Disputes (2017). Depuis 2013, il est inscrit au Barreau de Singapour en tant qu’avocat étranger. Il a enfin également étudié le droit aérien à l’Université de Lausanne et est pilote d’hélicoptère à ses heures perdues.

Lorenzo CROCE est spécialisé dans les domaines du droit administratif, du droit des trusts, du droit aérien et maritime, du contentieux judiciaire et du droit des poursuites et faillites. Il pratique en français, en anglais ainsi qu’en allemand.

Lorenzo CROCE est membre de l’Ordre des avocats de Genève et de Singapour, de la Fédération suisse des avocats, de l’Association internationale des jeunes avocats, de l’Association genevoise de droit des affaires, de l’Association suisse de droit maritime, de la Société suisse de droit international, de la Society of Trust and Estate Practitioners, de la Société suisse des juristes et de la Swiss Legaltech Association.

Retour haut de page